Activité SHIN-TAÏ-SO

IMG_2520 Beaucoup d’activités de gymnastiques apparaissent chaque année mais comment faire le tri de ce qui vous conviendrait, de ce que vous recherchez.

C’est pourquoi il est important de faire le point sur vos attentes et les choix qui vous sont offerts.

Pourquoi le SHIN-TAÏ-SO ?

Un peu d’histoire en remontant vers les années 550 avant Jésus-Christ, les premiers philosophes taoïstes comme Laozi (ou Lao-Tseu considéré comme le père du taoïsme, contemporain de Confucius) pratiquaient une série d’activités physiques très proches du TAÏ-CHI-CHUAN, sous la dénomination WEI-WU-WEI« agir-sans-agir ».

Mille années plus tard, vers 484 de notre ère, le moine bouddhiste  BOUDDHIDARMA originaire du Sud-ouest de l’Inde, de famille princière traverse monts et mers et s’installe au temple SHAOLIN pour y enseigner son art de combattre les animaux et les brigands mais aussi pour combattre les maladies.

Père du ZEN il pratiquait déjà le QI-GONG qui est une gymnastique traditionnelle chinoise et une science de la respiration qui est fondée sur la connaissance et la maîtrise de l’énergie vitale et qui associe mouvements lents, exercices respiratoires et concentration. Le terme signifie littéralement « exercice (gong) relatif au QI», ou « maîtrise de l’énergie vitale ».

Le Qi-gong, prémices de toutes les activités physiques destinées à améliorer la santé en parallèle avec les arts martiaux reconnus bénéfiques par leurs pratiques physiques, mentales et idéologiques, sont à l’origine  de toutes les activités actuelles destinées au bien-être ; D’ailleurs, le JUDO reconnu d’utilité publique depuis les années 1990 est la confirmation des qualités éducatives de cet art.

La médecine traditionnelle chinoise élaborée en 1250 avant J.C., sur la base d’un traité de médecine établi par HUANGDI l’Empereur JAUNE qui aurait régné de 2697 à 2598 avant JC. est une médecine préventive mais aussi curative et c’est sur ces bases qu’ont été élaborés les principes du SHIN-TAÏ-SO qui utilise les principes du JU-JUTSU, du QI-GONG, du TAÏ-CHI, du YOGA, du JUDO, des méthodes PILATES, FELDENKRAIS, ALEXANDER et bien d’autres encore mais qui trouve qu’une seule origine celle du GONG-FU (rebaptisé pour des raisons commerciales KUNG-FU).

Bien entendu le SHIN-TAÏ-SO n’a pas pour objectif de vous faire un corps de rêve comme on entend à bien des endroits et qui ne reste qu’à l’état de rêve ; Son objectif  reste uniquement la santé et se refuse à tout aspect commercial ; C’est pourquoi le SHIN-TAÏ-SO doit rester à la portée de tous car tout le monde y a droit, quelque soit sa condition physique, tout le monde peut le pratiquer à son niveau en s’y adaptant et en évoluant selon sa propre volonté de progression.

Le fondateur de cette activité, ancien sportif de haut niveau, a compris, après de très longues années d’expérience, que la santé au travers de l’activité physique n’était pas synonymes de puissance d’entraînement mais d’une application rationnelle de mouvements contribuant a solliciter les ‘tsubos’ (points d’acupunctures) afin de mieux permettre la circulation des énergies de l’ensemble du corps, associé à une respiration adaptée et indispensable aux métabolismes générateurs de cette énergie (le QI ou le CHI).

Le SHIN-TAÏ-SO est donc une activité pluridisciplinaire axé sur le bien-être et le plaisir de l’effort personnellement adapté ; N’hésitez pas à venir essayer et de questionner les pratiquants sur leur ressenti ; Ce ressenti sera d’autant plus bénéfique avec l’expérience et la maîtrise des exercices au fur et à mesure des séances.

Le SHIN-TAÏ-SO à GACE se pratique au DOJO de la halle des sports  le mardi de 19 h 45 à 20 h 45.

Venez essayer gratuitement et vous faire une idée ; Ne passez pas à coté de votre santé qui est votre bien le plus cher.

Pour tout renseignement : Daniel  tel.06 88 16 38 35 ou sur place le mardi à partir de 19 h 30.

 

P.S. Le SHIN-TAÏ-SO se pratique également à la salle des fêtes de BEAUFAI (salle Roland BOUSSARD) à coté de l’église le mercredi de 18 h 30 à 19 h 30.

Vous aimerez aussi...

2 Réponses

  1. LZA dit :

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *